Carrière fulgurante que celle de Lala &ce (prononcez « ace »), échappée de Bron et ses débuts au sein du sulfureux crew 667 (Freeze Corleone, pour ne citer que lui) pour déménager à Londres et devenir cheffe de file d’un rap inspiré du chopped & screwed, sensuel et indolent, qui revendique sa fierté queer et son métissage franco-ivoirien. Sur Everything Tasteful, son album paru en janvier, sa voix porte haut et fort, autant que son flow est doux et lent. Plongez dans la moiteur, les corps y rentrent en transe.