Fils d'un pasteur d'Ipanema, João Selva a grandi à Rio de Janeiro dans une communauté d'anciens prisonniers et d'artistes convertis. Dans son enfance, il joue ses premières notes à la guitare sous l'œil attentif de Wanda Sá, l'une des figures emblématiques de la Bossa Nova. L'influence de son père, mélomane et collectionneur de disques en tout genre, l'a amené à approfondir sa connaissance de la musique brésilienne, en se spécialisant dans la pratique de la Capoeira Angola, Samba de Roda, Maracatu ou Coco de Roda. À 18 ans, il entame une carrière d'artiste itinérant en jouant des spectacles de music-hall pour enfants en Afrique, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes – avant de s'installer à Lyon, de nombreuses années plus tard.